• Sarah

FAIRE LA TRANSITION VERS LE ZÉRO DÉCHET: MES 10 CONSEILS


Si vous avez cliqué sur cet article, c'est que vous éprouver certainement de la curiosité envers le zéro-déchet.

C'est un sujet qui, dernièrement, fait certainement son chemin dans notre quotidien, qu'on le veuille ou non. Il semble y avoir un engouement au-delà de ce que plusieurs avaient prévu. Le zéro-déchet est certes une tendance, mais je qualifierais plutôt le tout d'un mode de vie qui a de plus en plus d'adeptes!

Oui mais, par où on commence? Je l'ai entendu à maintes reprises cette question et je dois avouer que dans une société où l'on encourage encore beaucoup la consommation, la simple utilisation des objets et le "vite-fait", ça peut sembler en effet assez déroutant et décourageant. J'ai l'impression que beaucoup de gens voient l'objectif ultime du zéro-déchet comme étant de mettre les seuls déchets que l'on produit dans un petit pot Masson, comme celui tant partagé par Béa Johnson, une pionnière dans le domaine. Sans rien lui enlever (au contraire), cette image du zéro déchet en décourage une énorme majorité.


Beaucoup de ces têtes d'affiche du zéro-déchet ne sont pas dans la même réalité que nous: économique, familiale, géographique, climatique, etc. C'est ce qui peut compliquer cette fameuse atteinte du pot Masson.

Toutefois, si vous y êtes déjà parvenu ou que vous êtes sur le point, sachez que vous avez toute mon admiration. De notre famille, à chaque jour nos gestes vont dans cette direction mais honnêtement, je ne me mets pas de pression tant qu'au temps qu'il nous prendra pour peut-être atteindre l'objectif. L'important est de progresser.

Ce que je tiens à partager aujourd'hui, ce sont mes 10 conseils ou trucs pour commencer son processus vers un mode de vie zéro-déchet. Ils ne sont pas en ordre d'importance! Peut-être que vous appliquez déjà certains d'entre-eux?

1) OUVRIR LES YEUX

Ce que je veux dire par là, c'est de voir les options que vous aurez, le plus zéro-déchet possible, près de chez vous: une bibliothèque, les épiceries en vrac, les options possibles au supermarché, les groupes d'achats alimentaires en vrac ( tel que Nousrire), les groupes de soutient et les inspirations(sur Facebook et autres), les friperies et magasins d'achats seconde main, les cafés et les endroits ouverts à encourager votre nouveau mode de vie. Du coup, ouvrez également les yeux aux commerces où vous allez déjà: peut-être sont-ils plus ouverts que vous le pensez au mode de vie plus écologique?

2) QUITTER POUR DE BON L'UTILISATION DE SACS DE PLASTIQUE JETABLES, PEU IMPORTE LA RAISON.

Les sacs de plastique les plus fins prennent plus d'une centaine d'année à se désintégrer, les plus solides tant qu'à eux peuvent en prendre des millénaires. Vous en retrouverez la source partout dans une multitude d'articles scientifiques. Nous sommes entrain de briser l'écosystème de la planète avec cette création humaine empoisonnée. Et de toute façon, ces sacs sont souvent des TRÈS mauvaises qualités et on ne peut s'en resservir pour absolument rien. Quoi faire à la place?

L'idéal serait d'avoir des sacs de tissus: faciles à entretenir et durables. Par contre, l'option des sacs réutilisables "classiques" est valable aussi. Vous pourriez même aller dans un organisme qui prennent les dons pour vous renseigner s'ils en ont de trop. Souvent les gens font des dons dans ce type de sacs.

De notre côté, nous avons les deux types: je garde TOUJOURS un ou deux sacs de tissus dans mon sac à dos pour les courses à l'improviste ET j'ai mes sacs réutilisables d'épicerie toujours prêts. C'est une question d'habitude. Et oui il m'arrive de les oublier (très rarement maintenant) et dans ce cas, je met tout dans le panier d'épicerie, peu importe la quantité d'articles que j'ai acheté et je les déposent dans ma voiture. Ça me rappelle tout simplement d'essayer de m'en souvenir la prochaine fois!

J'ai toujours à l'esprit que je fais ce geste en premier pour moi et pour ma conscience mais aussi pour tout les autres humains et animaux avec lesquels nous partageons notre magnifique planète et ceux qui y seront après moi. Saviez-vous que plusieurs villes ont déjà bannie l'utilisation des sacs de plastique et que le Kenya en a interdit leur utilisation, leur fabrication et leur importation sous peine d'amendes sévères et même de prison?

3) ARRÊTER POUR DE BON L'ACHAT DE BREUVAGES DANS DES BOUTEILLES DE PLASTIQUE, SE PROCURER UNE JOLIE BOUTEILLE DE SON CHOIX À LA PLACE

Les raisons sont toujours bonnes pour oublier notre fameuse bouteille d'eau MAIS ça devrait être une habitude quasiment essentielle à prendre afin de diminuer considérablement sont impact écologique!

Comme je le disais juste avant, le plastique est une source considérable de pollution du sol et des océans. Et même s'il a l'insigne de récupération dessus, bien souvent, elle termine dans les sites d'enfouissement.

LA meilleure solution est de s'en procurer une réutilisable que vous aimez et qui conviendra à vos besoins: son format, son matériel, etc. Pour notre part, il y a déjà bien des années que nous avons achetés celles à mon conjoint et moi et elles sont en plastique sans BPA de la marque Nalgene. Pour les garçons, ils en ont une chaque et nous les avons prisent au Village des Valeurs. Elles ne sont pas de marques particulièrement connues et elles font vraiment bien "l'affaire".

4) TERMINER LES PRODUITS QUE L'ON A AVANT D'EN ACHETER D'AUTRES.

À moins d'un cas extrême, ce qui est le plus écologique et zéro-déchet est de terminer nos bouteilles et contenants. Que ce soit dans la cuisine, dans la salle de bain ou bien pour l'entretien ménager!

Tout d'abord, il est important de vérifier que nos produits sont encore bons. Par la suite, mettre vos produits en ordre de priorité à terminer.

À mon avis, il est important de terminer ses anciens produits avant d'en acheter d'autres puisque sinon ils seront mis de côté et finiront par périmer.

5) TROUVER LES ALTERNATIVES ZÉRO DÉCHET

Pendant que vous vous affairer au point #4, nul ne vous empêche de commencer à regarder pour les alternatives qui suivront. Voiçi quelques exemples FACILES à modifier:

- Utiliser une brosse à dents en bambou compostable à la place de celle de plastique (je commande les nôtres sur Amazon.ca)

- Remplacer les sacs de plastique blancs pour la poubelle par des sacs de plastique biodégradables. L'idée est certainement de ne plus en avoir du tout, mais si vous êtes comme moi et qu'il vous reste encore une petite poubelle, c'est une étape de transition importante. J'utilise ceux de la marque NaturSac.

- Utiliser un déodorant zéro-déchet comme celui de la Savonnerie des Diligences. Cette compagnie offre également d'autres magnifiques produits zéro-déchet.

- Quitter pour de bon les serviettes de table en papier et les remplacer par de belles serviettes de table de tissus.

- Remplacer son papier de toilette ordinaire par un fabriqué à 100% de fibres recyclées tel que la marque Cascades.

- Remplacer la pellicule de plastique (Saran-Wrap) pour une pellicule entièrement naturelle et compostable telle que l'Abeego.

- Pour les femmes: se préparer à utiliser des serviettes sanitaires lavables et /ou une coupe menstruelle.

- Trouver un endroit pour remplir ses contenants de shampoing et revitalisant, de savon à vaisselle, de savon à lessive etc.

- Trouver un endroit pour se procurer des produits en vrac, peu à peu. Au fur et à la mesure que votre garde-manger se vide, penser à remplir vos contenants dans votre nouvel endroit en vrac favori. Petit à petit, votre garde-manger de transformera en garde-manger zéro-déchet beaucoup plus facile à classer et à mon avis, beaucoup plus joli!

6) DITES NON AU PUBLI-SAC

Malgré nos efforts pour être à 100% zéro-déchet, nous ne pouvons pas y parvenir pour l'instant dû à notre situation géographique ainsi qu'au fait que nous vivons avec un budget. Ayant trois petites bouches à nourrir, je vais encore au supermarché pour profiter des aubaines et je vis très bien avec ça.

Je parlerai très bientôt de mon système hebdomadaire pour m'organiser et planifier ma semaine afin d'aller à l'épicerie qu'une seule fois mais pour l'instant, j'aimerais partager l'application principale que j'utilise pour faire mes "imbattables".

Pour ceux qui ne connaissent pas ça, c'est un programme que l'on retrouve chez le supermarché Maxi qui fait en sorte que si l'on trouve moins cher ailleurs le même produit, Maxi accotera le prix. Pour notre part, ça fait déjà quelques années qu'on profite de ce système et ça nous a fait économiser énormément de temps et d'argent. Attention par contre, la chaine ne prend que les spéciaux des grandes épiceries telles que Metro, IGA, Provigo, Super C et Walmart.

Le hic au début s'était qu'il fallait montrer les circulaires à la caissière et je ne savais pas trop comment m'y prendre pour le faire de manière écologique.

J'ai découvert l'application SaleWhale: elle permet de trouver les meilleurs spéciaux dans les environs. Ensuite, je ne fais qu'ajouter ceux qui m'intéressent à ma liste virtuelle et rendue à la caisse, lorsque je suis prête à payer, j'active mon réseau et un à un je lui présente les spéciaux retenus.

Ça peut sembler compliqué mais sachez qu'après peu de temps, ça devient une routine et c'est très facile à faire!

Et c'est ce qui me permet de dire NON aux publi-sacs et que je dispose d'une affiche près de ma porte d'entrée qui le mentionne fièrement.

Vous pouvez également tous les trouver en ligne sur des sites tels que www.circulaires.com ou www.publisac.ca .

7) DITES NON AU RENOUVELLEMENT DE VOS MAGAZINES PRÉFÉRÉS

Il y a maintenant tellement de possibilités qui s'offrent à vous: s'abonner en ligne, faire des échanges de magazines, aller à la bibliothèque la plus près pour les emprunter.

Si toutefois votre magazine est plus indépendant et qu'il ne de retrouve nul par ailleurs, vous pourriez peut-être envisager de partager un abonnement avec un ami et ensuite lorsqu'elles seront lues, vous pouvez envisager de les donner à quelqu'un d'autre ou à un salon de coiffure, par exemple.

8) PRIVILÉGIER LES MATIÈRES RECYCLABLES, DURABLES ET/OU ÉCOLOGIQUES

Que ce soit pour les vêtements, les accessoires de cuisine ou les meubles de la maison, lorsque l'on souhaite de devenir plus zéro-déchet, il est impératif que ce que l'on possède dans notre maison soit en accord avec nos valeurs écologiques. C'est içi que le minimalisme est entré dans ma vie et peut-être fera-t'il apparition dans la vôtre?

Par exemple, dans l'idée de diminuer sa consommation et de n'avoir ce que l'on aime réellement et ce dont on a de besoin dans notre maison, lorsqu'un ustensile de cuisine de plastique brise, on commence par se demander si on a réellement besoin de cet ustensile ou bien un autre que l'on a déjà à la maison fait l'affaire pour le remplacer. Si la réponse est que l'on en a besoin d'un autre et qu'il est essentiel, on peut aller à une boutique seconde-main voir si on ne trouverait pas cet ustensile mais en bois ou en métal. Ensuite, si notre recherche n'a pas été fructueuse, on peut faire quelques recherches rapides sur Internet afin de trouver l'outil qui nous conviendrait le plus, celui qui est d'une bonne qualité et qui ne sera pas à remplacer à toutes les années.

Aussi, si vous allez au supermarché, privilégiez les contenants recyclables totalement ou mieux, compostables, comme le carton. Les pâtes alimentaires sont un bon endroit par où commencer.

Même chose pour les vêtements ou les meubles de la maison!

9) AJOUTER QUELQUES RECETTES À SON RÉPERTOIRE

Vous en aurez de besoin: apprendre à aimer cuisiner est certainement un atout pour quelqu'un qui souhaite avoir un mode de vie zéro-déchet puisque même lorsque vous aller au restaurant, le gaspillage alimentaire est rarement au coeur de leur priorité. Au fond, à mon opinion, si l'on va souvent au restaurant et que l'on s'auto-proclame zéro-déchet, c'est comme si l'on transférait le poids de nos déchets aux autres!

C'est pourquoi un bon repas à la maison, nul besoin d'être compliqué, peut vraiment être tout aussi satisfaisant et même plus que de manger ailleurs.

Vous aurez d'ailleurs besoin de planification et de petits en-cas dans votre garde-manger si le temps vous permet moins de cuisiner une journée.

10) VOIR LE LUNCH DIFFÉREMMENT

Je vous présenterai la façon dont je fais les lunchs à la maison bientôt afin de vous démontrer que c'est possible d'être quasi zéro-déchet et même totalement pour le repas du midi aussi.

C'est une transition qui peut se faire en douceur afin de trouver les recettes qui remplaceront les produits que vous êtes habituer de mettre dans votre boîte à lunch ou celles de vos petits.

Par exemple:

Ne plus acheter de barres tendres ni de petits produits emballés individuellement tels que les compotes de fruits en sachets ou en petits contenant dont le dessus n'est pas recyclable. Il faut plutôt privilégier les gros contenants que l'on peut mettre dans de petits plats réutilisables de la maison. Vous pourrez garder les plats vides de compotes pour congeler les soupes ou sauces en extra, si vous le désirez.

En plus d'être beaucoup plus écologiques, les grands formats sont vraiment plus économiques!

C'est ce qui conclut mes 10 trucs afin de se préparer au zéro-déchet, en espérant que cela pourra vous inspirer et vous aider à faire la transition tout en douceur afin de pouvoir garder vos habitudes et de vouloir vous améliorer de jours en jours.

Et vous, quels seraient vos trucs que vous donneriez à quelqu'un qui souhaite faire cette transition ? N'hésitez-pas à les partager en commentaire

#zerowaste #zérodéchet #10trucs

  • Instagram - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Pinterest - White Circle
  • YouTube - White Circle

© 2020

 

 Par Simplement Sarah