• Sarah

L'URGENCE D'ACHETER DES VÊTEMENTS NEUFS ET LES AVANTAGES DU "TRIFT-SHOPPING".






Si vous avez déjà lu certains de mes textes sur le minimalisme, vous êtes bien au courant que je suis une ancienne accroc du magasinage, spécialement des vêtements pour moi et mes enfants. J'ai toujours aimé flâner dans les magasins de grandes marques pour dénicher la plus belle paire de chaussures ou bien le manteau de mes rêves. Bien que maintenant je suis loin des mes anciennes habitudes, je peux comprendre pourquoi beaucoup de gens se sentent un peu insécures face à l'achat de vêtements de seconde-main.


Comme mentionné auparavant, lorsque j'ai commencé mon processus vers l'achat de vêtements usagés, j'y allais un peu de reculons: nous traversions un moment de transition au niveau monétaire, nous voulions changer notre mode de vie et je n'avais honnêtement plus le choix de trouver une nouvelle solution pour habiller nos garçons qui grandissaient.


Pour ceux qui ont des enfants le moindrement actifs, vous me comprenez certainement très bien lorsque je dis que les pantalons à genoux troués et rapiécés font partie de mon quotidien. Je ne suis pas de celles qui restreint mes enfants à explorer dans la petit forêt à l'arrière du parc (d'ailleurs ils préfèrent de loin aller explorer que de jouer dans les modules de jeux) lorsqu'ils en ont le besoin ou bien de promener leurs camions favoris en étant à quatre pattes au sol . Tout les bienfaits de cette exploration plus "libre" apporte quelques inconvénients dont les pantalons troués dont la durée de vie est beaucoup plus courte qu'espérée.


Dans le commencement de mon processus, j'avais vraiment comme vision d'utiliser ce que j'avais déjà: ce qui me restait de vêtements dans ma garde-robe et celle des garçons. Au début, ça allait mais je me suis rendue compte rapidement que mon style vestimentaire ne correspondait plus à la personne que j'étais.


Cela peut sembler superficiel pour certains, mais de mon côté, c'est vraiment important et l'expression de soi par le style est une de mes manières personnelles d'exprimer ma personnalité à un tel point que dans mon "ancienne vie" comme j'aime bien l'appeler, j'avais étudié afin de devenir une styliste vestimentaire personnalisée.


Toutefois, lorsque ma vie a changé et que mes valeurs environnementales et familiales ont pris beaucoup plus d'importance, je me suis rendue compte que tous ces achats et la fréquentation de boutiques de "fast fashion", peu importe le coût du vêtements, allaient absolument à contre-sens de ce que je souhaitais.


Les premières fois que je suis entré dans des magasins de vêtements seconde-main, je dois avouer que je trouvais cela difficile et que je ne faisais par réellement de bons coups: j'achetais ce que je trouvais beau ou ce qui me semblaient vraiment à prix dérisoires sans tenir compte réellement de mes besoins et de ce que j'avais déjà dans ma garde-robe (ou celles des enfants). Je regrettais ces achats après quelques jours ou quelques semaines.

La plupart de ce types de magasins n'offrent pas de remboursements mais plutôt un crédit magasin que l'on doit la plupart du temps dépenser la journée même du retour et le nombre de jours qui s'écoulent entre la date d'achat et le droit à l'échange est souvent très court (7 jours). Donc, il arrivait que j'oubliais de retourner l'article ou bien que je ne trouvais rien pour échanger ce qui faisait que je cet article était en quelque sorte, un achat vraiment superflu.


Sur un point positif, ces expériences m'ont vraiment permises de développer un système pour apprécier l'achat dans ce type de magasin.


C'est pourquoi j'aimerais partager quelques trucs, que ce soit pour toi, qui aimerait aller magasiner pour la première fois dans ce type de magasin ou toi qui adore les fréquenter mais qui trouve tes achats un peu désorganisés et même toi la "pro" du trift shopping.



1- DÉTERMINER TON STYLE VESTIMENTAIRE


Eh oui, c'est vraiment la première étape pour éviter d'acheter quoique ce soit impulsivement. Il faut au moins avoir une idée de base. Pinterest est pour moi une source infinie d'inspiration afin de déterminer ce que j'aime réellement et ce qui me convient, selon ma silhouette mais aussi, selon le climat et la saison de l'endroit où j'habite. Je vous invite à aller voir ma vidéo sur ma garde-robe minimaliste d'hiver, peut-être qu'elle pourra vous aider organiser davantage vos vêtements.


Avez vu les épisodes sur Netflix ou lu le livre de Marie Kondo? C'est une japonaise qui fait un succès fulgurant en transformant la vie des gens, en réorganisant leur maison et tous les pièces de celle-ci. Elle propose, entre autre, de garder vos vêtements de toutes saisons dans votre garde-robe, tout au long de l'année. Bien qu'il peut être utile pour faire le point et épurer la quantité de vêtements que l'on possède, je ne suis pas de son avis. La raison? Au Canada et dans bien d'autres pays du monde, le contraste des saisons est, selon moi, beaucoup trop marqué pour conserver sa petite jupe bohémienne d'été à côté de sa robe en lainage. Je crois que cela peut être plutôt perturbant pour l'oeil et que l'on peut avoir l'impression de n'avoir rien à mettre. C'est pour cela que je conserve 2 bacs que j'interchange au moment venu: un printemps-été et un automne-hiver. Je garde aussi certaines pièces dans ma garde-robe à longueur d'année.


Aussi, selon les saisons, votre style peut changer. Comme moi par exemple, j'aime plutôt le style bohémien pour le printemps et l'été avec les tissus plus légers et colorés tandis que l'automne et l'hiver, j'aime plutôt avoir un style épuré et classique avec des couleurs neutres.

Par contre, la garde-robe de type capsule peut être fortement intéressante et certainement une belle avenue pour celles et ceux qui désirent conserver un nombre minimal de pièces et faire en sorte que celles-ci s'agencent bien les unes avec les autres.



2- REGARDER CE QUE L'ON POSSÈDE ET ÉPURER


Ça nous est probablement toutes arrivé d'acheter un doublon d'un vêtement que l'on possédait déjà à la maison. C'est pourquoi l'épuration de la quantité de vêtements possédés est vraiment un enjeu MAJEUR pour moi. Mais attention, à chacun sa méthode. Pour certaines, la façon drastique peut fonctionner très bien tandis que d'autres préfèrent y aller en douceur, un morceaux à la fois, sur plusieurs mois, voir des années.


De mon côté, j'ai commencé en douceur pour par la suite faire un gros ménage. J'ai développé mes techniques pour détecter si je gardais un article plutôt pour sa valeur sentimentale ou bien par réel besoin. Chaque pièce de vêtements est unique. Par contre, j'ai remarqué qu'il était vraiment plus facile pour moi de garder le cap quand je possède un minimum de vêtements (qui peut être 70 pour une et 25 pour l'autre) car je gardais seulement ce que j'aime et que je porte souvent.



3- FAIRE UNE LISTE DE TES BESOINS


Maintenant que les vêtements contenus dans votre garde-robe ont été essayés et choisis pour y rester ou pour donner au suivant, il est temps de faire la liste des réels besoins. Je garde ma liste sur mon téléphone cellulaire et je reste dans les rangées où l'on retrouve ces articles, pour éviter les dépenses inutiles et les achats impulsifs.







4- EXPLORER LES DIFFÉRENTES OPTIONS


Peut-être que tu n'as qu'un seul magasin de vêtements de seconde-main à l'endroit où tu habites, mais peut-être aussi, que tu en a 30. Apprendre à les connaître et savoir ce qu'ils contiennent, malgré l'apparence douteuse de la façade peut être un réel avantage. Souvent, les gens donnent leurs vêtements aux mêmes endroits alors si tu trouves ce que tu recherches souvent au même endroit, commence par celui-ci en gardant toutefois la possibilité d'aller voir ailleurs si ta recherche n'est pas concluante.


Ils existent des magasins d'achats de seconde-main mais aussi des groupes Facebook et des pages de petites annonces sur le Web (qui peuvent être intéressants, surtout pour les enfants et les vêtements de maternité) et des groupes et des événements d'échanges de vêtements. Les possibilités sont maintenant presqu'infinies dû à la popularité du "trifting".



5- CHERCHER DANS LES AUTRES GRANDEURS


La plupart des vêtements reçus dans les centres de dons ont généralement été pré-lavés et sont souvent lavés de nouveau, à certains endroits. Je trouve que c'est un grand avantage car que peux voir réellement la grandeur et la coupe du vêtement. Par contre, il peut être placé au mauvais endroit car ces endroits classent avec grandeur inscrite sur l'étiquette et non par la grandeur réelle, après lavage.



6- SI TU HÉSITES, NE L'ACHÈTE PAS


Tu cherchais un pantalon de lin noir d'une longueur précise mais tu as plutôt trouvé un pantalon beige du même type, mais en coton? Attention, car peut-être que cet achat te satisfera et si c'est le cas, tant mieux! Mais souvent, on cherchera tout de même le fameux pantalon noir de lin jusqu'à temps qu'on le trouve et le beige prendra finalement la route des dons. Mieux vaut parfois être patiente.



7- ET SOYONS INDULGENT ENVERS NOUS-MÊME



Même si notre famille s'habille à 90% de vêtements de seconde-main, cela ne veut pas dire de bouder complètement l'achat de vêtements neufs. Par exemple, nous achetons, au besoin nos vêtements d'extérieurs plus "techniques", pour l'hiver surtout, neufs. Nous privilégions les marques et les magasins offrant des garanties à vie, tels que MEC (Mountain equipment COOP), au Canada. Il m'arrive parfois d'avoir un coup de coeur pour une pièce vraiment spécifique pour moi ou des morceaux de qualité pour mes garçons et pour les fois que ça arrive, je n'en éprouve aucune culpabilité.


C'est ce qui conclu ma liste de trucs afin de mieux magasiner les vêtements de seconde-main. Je vous encourage fortement à l'essayer, que ce soit qu'une seule fois ou de l'intégrer à vos habitudes de vie. La Terre vous remerciera! Pour aller plus loin dans votre réflexion, je vous recommande si vous ne l'avez jamais vu le documentaire The true cost. Sorti en 2015, il est disponible sur Netflix et explique comment la plupart des vêtements de l'industrie actuelle sont fabriqués et l'impact environnement sur la planète et sur les travailleurs.



J'aimerais aussi connaître VOS trucs que vous aimez appliquer pour l'achat de seconde-main!


Vous avez aimé? N'hésitez-pas à partager, si le coeur vous en dit!

  • Instagram - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Pinterest - White Circle
  • YouTube - White Circle

© 2020

 

 Par Simplement Sarah