2022. Une année sans achat, ou presque | BILAN de janvier

La glace est cassée et le premier mois est fait. C'est donc le moment d'écrire le bilan et de faire un retour sur ce mois de janvier qui fût imprévisible et assez mouvementé. Malgré tout, ce premier mois de mon année sans achat, ou presque, s'est bien déroulé. Je suis heureuse d'être dans un autre état d'esprit que celui que j'étais il y a quelques années lors de ma première tentative de LOW BUY year.


J'ai totalement conscience que je ne peux contrôler les événements imprévus et que ceux-ci, malgré qu'ils puissent déstabiliser un peu mon plan de départ, n'ont pas d'impact sur ma détermination à faire de cette année sans achat une réussite. Je vous partage maintenant le bilan de mon mois de janvier.






Commençons par les évènements imprévus:


Grand froid et besoins pour la voiture


Habitant au Nunavut, les froids peuvent devenir extrêmes et durer pendant des semaines. Nous sommes arrivés en avril dernier alors nous n'avions pas eu l'occasion d'expérimenter des températures allant jusqu'à -47 degrés Celsius. Notre voiture, quoique en très bon état, n'a pas aimé ces températures que nous avons eu en janvier et a décidé de ne plus partir. N'ayant pas de chauffe-moteur intégré à la voiture et le court délai que nous avons eu pour notre déménagement, nous n'avons pas eu l'occasion d'en faire installer un. Les prix à Iqaluit sont exponentiellement plus élevés et lorsque nous sommes allés chez le détaillant de pièces automobiles pour aller nous procurer une nouvelle batterie, nous savions que nous allions devoir débourser une somme importante: la modique somme de 500$. Nous l'avons installée nous-même, par chance!


À cela s'ajoutant deux ensembles de cables de démarrage (les fameux câbles à booster) puisqu'en empruntant ceux d'un ami, mon chéri a accidentellement inversé le pôle positif du négatif et cela a fait brûler les fils. Nous avons donc commandé une paire pour l'ami et une paire pour nous.



Une addition à la famille canine


Malgré que cela était totalement imprévu, une collègue à mon amoureux est arrivée à son travail avec une petite chienne de 8 semaines qui se cherchait une famille. Ceux qui me connaissaient savent à quel point je suis sensible aux animaux et lorsqu'elle est venue nous la présenter à la maison, je savais déjà qu'elle ne partirait plus. Nous avons déjà deux chiennes à la maison dont une qui se fait plutôt âgée (bientôt 12 ans) et l'autre qui a une énergie débordante et nous trouvions que cela faisait assez de sens d'offrir une compagne de jeux à notre petite Violette. Qanuk (qui signifie flocon de neige en Inuktituk) ne venait pas avec des frais mais éventuellement, elle aura besoin de vaccins et d'une visite chez le vétérinaire. Nous avons déjà l'argent de disponible dans un compte réservé pour les animaux de compagnie.



Provisions et repas pour emporter


Pour ce qui est de respecter mon budget d'épicerie, je dois avouer que j'ai respecté le budget que je m'étais fixé mise à part au cours des deux dernières semaines puisque je craignais un manque de nourriture étant donné la manifestation qui est toujours en cours à Ottawa par les camionneurs. La chaine d'approvisionnement est extrêmement fragile ici et je ne voulais pas être en pénurie d'aliments alors j'ai fait une commande supplémentaire.


J'ai également commandé un lunch pour le travail un midi que je n'avais pas planifié manger sur place.



 

Mes observations:


Tout comme à chaque début d'année, je suis toujours optimiste face à une nouvelle année pleine de possibilités. Ce que j'apprécie encore plus cette année dans le fait que j'ai entamé une année sans achat ou presque c'est que je me permets encore plus d'observer mes pensées et mes comportements. À la suite de ces observations, j'essaie de mettre en place des moyens concrets pour comprendre ou me permettre de continuer sur la voie que je souhaite suivre.


Un exemple concret que je peux citer est la relation entre une pratique régulière de yoga et de médiation, mon sommeil et mes habitudes de consommation. Je réalise que durant les périodes que je dépense le plus sans but précis et fréquemment sont celles où je suis dans un cycle que j'appelle de l'autopunition. C'est un cycle qui peut durer un certain temps avant que je sois capable d'en sortir: je me couche trop tard, je suis trop sur les écrans, je suis fatiguée donc je me lève plus tard, je ne me sens pas assez en forme pour faire une quelconque séance de yoga ou de médiation, je réserve donc plus mon temps à des activités moins profondes dont le magasinage en ligne et je suis plus sujette à acheter. Viens ensuite la culpabilité et les regrets. Quand je me sens alignée, sans être dans la perfection, le cycle n'est pas enclenché.


L'humain a de besoin de nourrir tous ses sens. Chaque personne développe des intérêts différents mais je crois que l'on a tous de besoin de remplir ses besoins profonds afin de ne pas tomber dans ce qui est plus superficiel et d'y rester. Pour moi, c'est la lecture et l'écoute de documentaires divers. C'est d'être à l'extérieur et me nourrir de grand air et choisir des aliments pour me garder le plis possible dans une santé optimale. C'est aussi d'avoir des amitiés sincères et une bulle familiale serrée. C'est d'avoir un peu de temps pour moi, à tous les jours, même si ce n'est que quelques minutes.


Ce dont je suis le plus fière ce mois-ci est que malgré le fait que je me suis laissé tenter en visitant quelques uns de mes sites web favoris, je n'ai succombé à aucun achat quelconque ce mois-ci, mise à part un livre.



Ce que j'aimerais améliorer pour les prochains mois:


  • Tenir bon avec le budget

Malgré que j'avais beaucoup de motivation en début de mois, j'ai remarqué que je laissais aller le suivi de mes achats essentiels dans mon budget. Pour le mois de février et les prochains, je souhaite être plus rigoureuse.

  • Imprimer et afficher ma liste de besoins et envies

Dans mon cas, si je n'ai pas une liste physique où je peux écrire mes besoins et envies, je l'oublie. Je vais donc imprimer la liste et l'afficher dans la porte du garde-manger.

  • Profiter davantage de ma garde-robe et créer des minis capsules mensuelles selon la saison.

Afin d'apprécier davantage les pièces que j'ai déjà dans ma garde-robe, j'ai décidé de diminuer la quantité de vêtements et de créer des mini capsules que je modifierai à chaque mois, selon la saison et la température. Cela me donnera également l'impression de magasiner dans ma propre garde-robe. J'aimerais bien filmer le processus et le partager sur ma chaine Youtube.



En conclusion


Je suis assez fière du premier mois qui a passé sans que je me laisse tenter par la grande majorité de mes envies subites. J'espère être en mesure de mettre sur papier mes pensées et mon processus mental au fur et à mesure que ces envies apparaissent afin d'être capable de me comprendre davantage.


Puisque je souhaite développer de saines habitudes de consommation et les conserver, je ne souhaite surtout pas me mettre dans une position où tous les achats sont un échec mais plutôt laisser une marge de manoeuvre pour la spontanéité tout en respectant mes valeurs.



À bientôt,


Sarah xx

RECENT POSTS
SEARCH BY TAGS
ARCHIVE